[Aller au menu]

FILTRE TANGENTIEL

L’application actuellement la plus développée des filtres tangentiels est la préparation des vins au conditionnement. Par rapport à la filtration par alluvionnage, la microfiltration tangentielle permet en effet une simplification de la chaîne de traitement, en garantissant le respect de la qualité, tout en limitant la production de déchets. Elle est également utilisée en filtration précoce des vins et comme procédé de stabilisation microbiologique, constituant dans ce cas une alternative à la flash-pasteurisation. De nouvelles configurations permettent la clarification de produits « chargés » en particules en suspension, comme les moûts, les bourbes et les fonds de cuve.

Le principe consiste à faire circuler le liquide à filtrer parallèlement à une membrane poreuse. Sous l’action de la pression, le liquide passe au travers de la membrane et se clarifie. Le flux tangentiel crée des turbulences qui limitent l’accumulation de particules à la surface de la membrane et retardent ainsi son colmatage.

Principes comparés de la filtration frontale et de la filtration tangentielle :

Principes comparés de la filtration frontale et de la filtration tangentielle

Description technique du filtre tangentiel :

 

Description technique du filtre tangentiel

Pour en savoir + sur le filtre tangentiel.


Expérimentations