[Aller au menu]

Circuit hydraulique

Pompe hydraulique double photo L. Pasdois

Elément incontournable du tracteur agricole, le circuit hydraulique est de plus en plus sollicité en assurant différentes fonctions comme la direction, le freinage, la transmission, l’animation d’outils, etc.

Il existe deux types de circuit hydraulique, selon la puissance du tracteur et de ses besoins en débit (l/min).

Pompe hydraulique simple photo L. Pasdois

I. Circuit « centre ouvert »

Le circuit « centre ouvert » est généralement destiné aux tracteurs de faible puissance. Il se compose d’une (ou plusieurs) pompe(s) hydraulique(s), souvent à engrenages. Une pompe est dédiée aux organes de sécurités (direction, freinage) une seconde (dite principale) assure l’alimentation des différents outils ou accessoires. Le flux d’huile circule en permanence dans les distributeurs, qu’ils soient utilisés ou non. La régulation du débit s’effectue en fonction de la pression exercée sur le distributeur. Le débit maximum est souvent est inférieur à 110 l/min et est dépendant du régime moteur. Cette technologie est peu coûteuse, mais énergivore puisque le flux d’huile circule en permanence dans les distributeurs (surchauffe de l’huile).

Certains constructeurs proposent une technologie un peu plus performante : il s’agit du circuit « centre ouvert à détection de charge ». Il se diffère du circuit « centre ouvert » grâce à l’installation d’un limiteur de pression situé entre la pompe et les ditributeurs. Lorsque les distributeurs ne sont pas actionnés, l’huile est directement renvoyé au réservoir sans passer par les ditributeurs. Les pertes énergétiques sont moindres.

II. Circuit « centre fermé »

Le circuit « centre fermé » est employé pour des débits importants (supérieurs à 110 l/min). Aujourd’hui, seul le constructeur Fendt propose cette technologie sur des tracteurs spécialisés de faible puissance. Ce circuit se compose d’une pompe à cylindrée variable, n’alimentant les distributeurs que lorsqu’ils sont actionnés. La cylindrée de la pompe s’adapte en fonction des besoins hydrauliques, le débit de la pompe est donc indépendant du régime moteur.

Un système de détection de charge est souvent couplé au circuit centre fermé. Il s’agit de la technologie « Load-sensing ». Le débit de la pompe est alors régulé en fonction de la pression du circuit hydraulique. Cette solution technique va de pair avec le développement de l’électronique embarqué sur les tracteurs et permet d’automatiser des fonctions répétitives. Il est ainsi possible de paramétrer le débit et le temps d’utilisation d’un distributeur selon les besoins d’utilisation.