[Aller au menu]

Les buses

Comment se forment les gouttes ?

La formation des gouttelettes se fait par le passage de la veine de liquide sous pression à travers un orifice étroit  pratiqué dans la pastille ou la buse.

La veine liquide soumise brusquement à une grande vitesse se divise en gouttelettes qui seront d'autant plus fines que la pression sera élevée et l'orifice de sortie petit. Le choix de la buse est fonction de l’objectif de travail. Une pression minimum, variable selon le type de buse, est requise pour obtenir un jet correctement constitué.

Les différents types de buses usuelles sont :
Les buses non conventionnelles sont :

Remarques :
Pour doubler le débit d’une buse il faut multiplier la pression par quatre, un mauvais choix de buse ne peut donc pas être compensé par un ajustement de la pression.

Débit = k x s x √P

K : Coefficient de buse
S : Surface de sortie du liquide
P :
Pression

Dans la pratique, on considère souvent que l'usure des buses ne perturbe pas la qualité de la pulvérisation tant que l'augmentation de débit est inférieure à 20%.
Le débouchage des buses se fait à l'air comprimé (pas facile sur le terrain même si on trouve désormais de petites bombes) ou à l'aide d'une brosse douce. On ne doit en aucun cas utiliser la lame d'un couteau ou encore moins porter la buse à la bouche (toxicité des produits) et souffler dedans.