[Aller au menu]

PULVERISATEUR PNEUMATIQUE

Exemple n°1 de diffuseur pneumatique - Source A. Martinet

Le principe de fonctionnement du pulvérisateur pneumatique n’a rien de commun avec les deux autres systèmes. C’est l’air qui assure ici, non seulement le travail de fragmentation de la veine liquide, mais aussi le transport de la goutte vers la cible. On peut comparer le fonctionnement d’un pulvérisateur pneumatique à celui d’un carburateur. Sur les appareils les plus anciens, la pression très faible dans le circuit de liquide sert seulement à doser la quantité de bouillie qui va être introduite dans un cône de venturi ou système approchant. A ce niveau, le contact avec une veine d’air à une vitesse de l’ordre de 300 km/heure (quand tout va bien) assure l’éclatement du liquide en gouttes très fines (de 50 à 150 microns). Les gouttes seront d’autant plus fines que la quantité de liquide introduite dans l’air sera faible, et la vitesse de la veine d’air élevée.

Démonstration au Domaine Expérimental Viticole Tarnais (DEVT) - pulvérisateur pneumatique - jet porté - voûte face par face

Démonstration au Domaine Expérimental Viticole Tarnais (DEVT) - pulvérisateur pneumatique - jet porté - voûte face par face