[Aller au menu]

PULVERISATEUR A JET PORTE

Jet porté voûte droite - Source A. Martinet
Comment ça fonctionne ?

Alors que pour un appareil à jet projeté, c’est l’énergie seule de la goutte à la sortie de la buse qui lui permet d’atteindre la cible, ici le transport de la goutte est assuré par sa prise en charge dans un important courant d’air mis en œuvre par un ventilateur traditionnellement hélicoïdal (sur la plupart des appareils). Les volumes d’air déplacés varient de 20 000 à 80 000 m3/heure et les vitesses d’air de 50 à 200 km/heure. Ces appareils sont destinés au traitement de volumes de feuillage importants. On recherchera des gouttes fines pour obtenir un bon pouvoir couvrant, donc l’utilisation de buses à turbulence. Les deux facteurs: finesse de pulvérisation et gros volume d’air assurent un important brassage du feuillage et une bonne pénétration à l’intérieur, ainsi qu’une bonne couverture de la végétation.

Le circuit du liquide d’un pulvérisateur à jet porté est en tout point comparable à celui d’un appareil à jet projeté, cependant, les rampes se situent au niveau de la sortie de l’air soufflé par le ventilateur afin de charger l’air en gouttes.
Les buses utilisées sont identiques à celles décrites dans la partie « Jet projeté ».

Les différents types d’appareils à jet porté sont :

Pourquoi jet porté ?

Parce que les gouttes produites par la mise sous pression du liquide ou centrifugation sont, à leur sortie de la buse, prises en charge par un gros volume d’air qui va les porter vers la cible et pénétrer la végétation. L’assistance d’un ventilateur permet également d’agiter la végétation et contribue à l’amélioration de la pénétration.

Démonstration au Domaine Expérimental Viticole Tarnais (DEVT) - pulvérisateur pneumatique - jet porté - voûte face par face

Démonstration au Domaine Expérimental Viticole Tarnais (DEVT) - pulvérisateur pneumatique - jet porté - voûte face par face