[Aller au menu]

Sécurité

Les solutions de détartrage sont caractérisées, généralement, par un pH très alcalin et il convient de respecter les conditions de mise en œuvre, qui sont présentées sur la fiche technique du produit. Cette fiche, qui accompagne au chai chacun de ces produits dangereux, renseigne sur les propriétés principales, son mode d’emploi (concentration, temps de contact…). Elle contient des recommandations pour la manipulation et les stockages.

La fiche de données de sécurité, qui identifie le fournisseur, renseigne sur les composantes et leurs dangers. Elle présente les mesures de premiers secours, les précautions à prendre, les informations toxiques, écologiques et relatives à l’élimination, le transport du produit, comme la réglementation le demande.

Pour compléter ces éléments, l’étiquette présente sur l’emballage, confirme la nature du produit et le pictogramme y associe les risques pour la santé et l’environnement.

Le port des gants et des lunettes de protection est obligatoire si le produit est classé corrosif, nocif ou toxique, ce qui est le cas des produits caustiques. Le port des gants et des lunettes de protection évite tout contact entre le produit et la peau ou toute projection de produit dans les yeux lors de son utilisation. Il évite de se brûler et évite les problèmes éventuels d’allergie. Il faudra utiliser des gants imperméables et compatibles avec l’utilisation de produits alcalins (en néoprène ou nitrile par exemple).

Le mélange d’un produit caustique concentré à un produit oxydant, constitue toujours aujourd’hui, malheureusement, une des causes les plus courantes d’accident au travail (dégagement brutal d’oxygène, de chaleur, projections).

D’une façon générale :

  • En cas de dilution, toujours mettre l’eau en premier (pour éviter les risques de projection, de mousse…)
  • Eviter de compléter le niveau du nouveau produit avec un fond de l’ancien périmé (contamination du nouveau produit avec risque de dépôts,…)
  • Toujours utiliser le produit dans son conditionnement d’origine adapté (ne pas faire de déconditionnement)
  • Ne jamais laisser traîner des produits non identifiés et non étiquetés
  • Nommer un responsable précis pour l’approvisionnement en produits (changement de bidon) ; responsable qui sera formé
  • Porter les protections de sécurité pour toute manipulation : gants et lunettes de protection
  • Manipuler les produits purs à proximité d’un point d’eau ou d’un poste de sécurité
  • Ne pas surdoser les produits

Et pour ce qui concerne le stockage :

  • Toujours stocker les produits à l’abri de la chaleur, dans un local ventilé, réservé à cet usage et identifié sur le plan du site, avec un registre
  • Si nécessaire, utiliser un bac de rétention en cas de fuite accidentelle
  • Ne pas stocker ensemble des produits chimiquement incompatibles en mélange entre eux
  • Ne jamais empiler les produits

Quel que soit le process utilisé et en plus de la formation du personnel, il convient de bâtir son plan de détartrage en respectant les étapes suivantes : 

  • Etudier l’approvisionnement en eau (où, qualité, quantité)
  • Faire l’inventaire des surfaces ou installations à traiter (matériels, locaux) et des matériaux en contact
  • Déterminer le process et les équipements nécessaires, ainsi que les modalités de mise en œuvre (fréquence d’usage, durée, moment de la journée)
  • Définir les moyens de contrôles (rinçages, résultats)
  • Veiller à la sécurité des opérateurs (fiche de données sécurité) et s’assurer du bon respect de l’environnement (maîtrise des volumes d’effluents et de leur nature)

Il est impératif également d’afficher les consignes de sécurité et d’utilisation dans les lieux concernés : matériel concerné, opération, fréquence, produit, dose, préparation, mode d’application, temps de contact, test de rinçage.